Parentalité

devenir parents nouveau né parentalité transmission valeurs

 

Devenir Parents

 

 

J’ai décidé de consacrer le mois de novembre à une thématique importante à mes yeux : la parentalité et plus exactement au “Devenir Parents”.

 

Un monde riche en découverte, en échange, en co construction, en apprentissage pour tous,…

 

Pour l’occasion, la parole est donnée, sous forme d’interview, à un jeune papa, Benjamin.

 

Benjamin et Jing sont mariés depuis plusieurs années et vivent en région Parisienne.

Tous deux d’origines différentes, cela fait un beau mélange culturel ! Jing la maman est chinoise et Benjamin est français.

 

Lors de cette interview, j’ai été « charmée » par leurs initiatives et leurs adaptations pour le bébé.

 

 

 

Est-ce ton premier bébé ?

 

Oui, c’est une nouvelle aventure à découvrir !

 

 

 

Comment s’appelle-t’il ?

 

Louis, Amaury et Aurélien

Louis car c’est à la fois le prénom de mon grand-père et aussi car c’est un prénom qui est facile à prononcer pour les chinois, et qui s’entend et signifie « chemin facile » en chinois.

Les deux autres prénoms sont ceux de son parrain et sa marraine (Aurélie).

 

Louis porte le nom de sa maman en premier.

Jing étant d’origine chinoise, avec la politique de l’enfant unique, son nom se perdait. Son souhait était de pouvoir le conserver pour cette nouvelle génération.

 

 

 

Quel âge a-t’il ?

 

Il est né le 4 septembre, donc bientôt 2 mois.

Il va très bien !

 

 

 

Vous les parents comment allez-vous ?

 

Un peu débordé mais on y arrive.

Louis est très rythmé cela nous aide à nous organiser au quotidien.

 

 

 

Avez-vous des journées types ?

 

Oui, nos journées se répètent.

Nous avons un planning hebdomadaire établie avec les différents rendez-vous pour Louis et pour nous.

Nous essayons de ne pas avoir plus de deux rendez-vous quotidiens afin de pouvoir se reposer un peu.

 

Louis étant allaité, Jing dort avec lui et s’en occupe seule la nuit.

Moi je gère l’intendance, je prépare les repas, je fais les courses, je m’occupe des tâches ménagères… Il faut savoir qu’en Chine, le premier mois qui suit la naissance d’un bébé la maman ne remplit qu’un seul rôle celui de nourrir le bébé.

Elle ne le change pas, elle ne lui donne pas son bain. C’est même une personne qui lui apporte pour le mettre au sein quand le bébé veut manger.

Là-bas des personnes sont employées à cela, les familles payent du personnel durant un mois. Et à un mois et un jour la maman se retrouve seule, face à toutes les tâches à exécuter !

 

Afin de garder de l’énergie, à 22h tout le monde dort.

 

 

 

Comment avez-vous préparé son arrivée ?

 

L’envie de cet enfant été très forte depuis des années, le projet a dû être reporté pour des raisons professionnelles.

 

Jing avait son carnet de santé mais nous n’étions pas sûr des vaccinations, nous avons donc avant toute chose fait des examens sérologiques afin de savoir où elle en était. Certains vaccins ont dû être faits, j’ai toujours été présent pour les actes médicaux en lien avec la grossesse.

 

Nous vivons dans un appartement de 46m² avec une chambre supplémentaire, elle a longtemps servi de chambre pour des colocataires ou de débarras. Elle était bien là pour notre projet bébé !

 

Durant le confinement, nous avons débarrasser cet espace, en nous projetant dans son nouvel usage.

Les meubles qui étaient présents ont été donnés par souci d’éco-responsabilité, il n’était pas envisageable pour nous de les jeter !

 

Pour Louis nous avons acheté du mobilier neuf car nous ne trouvions pas sur le marché de l’occasion. Ayant un espace restreint, nous voulions une chambre compacte et évolutive.

 

Nous avons acheté un combiné poussette avec la nacelle mais étant très proche de nos lieux de rendez-vous Louis est majoritairement porté en écharpe, c’est bien plus pratique !

Cette écharpe nous sert aussi pour la maison car Louis a encore besoin de contact afin de se rassurer. Le portage est notre solution pour l’apaiser.

 

 

 

Concernant les rendez-vous médicaux pour Jing et la préparation à la naissance, comment cela s’est passé ?

 

Nous avons une sage femme de ville à 50 mètres de la maison, nous avons fait la majorité du suivi avec elle ainsi que la préparation à la naissance.

Cette préparation s’est déroulée en 7 séances avec un autre couple, toujours le même.

Ces moments étaient privilégiés afin de poser nos questions et parler de nos craintes concernant l’accouchement.

 

J’ai pu être présent à tous les examens et rendez-vous sauf pour l’échographie du 3ème trimestre à cause des mesures sanitaires mise en place pour lutter contre la COVID.

Lors de cet examen, Jing a filmé le moniteur afin que je puisse vivre d’une certaine façon ce moment.

C’était flou, loin, pas très visible mais tellement bien de pouvoir entendre les commentaires du médecin !

 

 

 

Et toi en tant que père, comment as-tu vécu cette grossesse ?

 

L’envie de cet enfant était présente depuis des années, j’ai vécu cette grossesse de façon totalement inclusive.

 

Avec la grossesse, Jing avait des contraintes nutritionnelles avec des aliments interdits, j’ai tout naturellement suivi les mêmes recommandations. Je n’ai pas bu une seule goutte d’alcool depuis le début de sa grossesse et encore aujourd’hui car Louis est allaité !

 

Je veux être solidaire dans ce projet !

 

Je continue à prendre soin de la maison et à cuisiner au quotidien.

En Chine, après les naissances , les femmes consomment des bouillons faits avec de la viande et divers légumes, et beaucoup d’eau afin de s’hydrater. Nous respectons cette tradition, pour mon plus grand plaisir car j’adore cuisiner !

 

 

 

L’arrivée du grand jour, comment s’est passée la naissance ?

En tant que père as-tu pu être présent ?

 

De par notre situation géographique, nous avions le choix de plusieurs établissements pour accoucher.

Nous avons simplement regardé les statistiques pour voir où se pratiquait le moins de chirurgie possible, nous avions peur de cela…

 

Nous avons choisi un hôpital à 15 min à pied de chez nous.

 

Le 3 septembre un peu avant minuit, Jing avait des contractions régulières toutes les 5 minutes, nous sommes partis calmement vers la maternité à pied.

Nous avons été installés directement en salle de naissance et là de longues heures ont défilé (sur une chaine très inconfortable pour moi…).

 

Les sages femmes venaient régulièrement contrôler l’avancement du travail. Nous étions sereins.

Et il est venu le moment pour Louis de découvrir le monde, toujours dans le calme, et la zénitude.

 

Les équipes médicales se sont retirées pour nous laisser le temps de faire connaissance avec notre petit Louis.

 

Nous avons ensuite été transféré dans une chambre, où j’ai pu rester toute la première journée.

Jing est restée en tout 4 jours hospitalisée, les autres jours j’ai pu venir que trois heures auprès de ma famille. Jing voulait rentrée à la maison, elle n’arrivait pas à se reposer à l’hôpital, il fallait que Louis reprenne du poids.

 

 

 

Le retour à la maison, comment cela s’est passé ?

 

On a des craintes, on se questionne : ma maison est-elle adaptée ? Y a t-il des risques avec les prises, les produits ménagers ? …. Même si on sait que les premiers jours bébé n’y touchera pas.

 

Et puis la première nuit se passe et la seconde et finalement on se rassure et tout se passe bien au final.

 

Il faut accepter un rythme différent, l’organisation est à revoir et puis on profite !

 

 

 

As-tu des conseils à donner pour les futurs ou nouveaux parents ?

 

Oui, je vous conseille d’essayer d’anticiper les démarches administratives, les inscriptions à la mutuelle, aux impôts …. cela m’a pris une bonne demi journée. Les démarches se font en ligne maintenant cela est simple. Je conseille de se faire une liste avec les organismes à contacter.

 

Un autre conseil que je donnerais, c’est de s’entourer de professionnels du domaine et de ne pas se laisser envahir par les conseils de la tante, la voisine, ou la copine...

 

 

 

Je sais que tu es documentaliste, alors tu as sans doute lu des ouvrages pour te préparer à l’arrivée de ce petit, as-tu des références à partager ?

 

Nous avons beaucoup aimé lire « Bébé premier mode d’emploi » par Arnault Pfersdorff »

Cet ouvrage est sous forme de fiches explicatives, avec un sommaire simple et complet. Une belle référence à lire dès le début de la grossesse et qui va nous servir durant des mois.

 

Ensuite, nous avons « Signer avec son bébé » de Sophie Olce

Ce livre est pour nous essentiel pour apprendre à Louis la communication gestuelle bienveillante.

 

Nous parlons avec Louis dans notre langue maternelle respective, moi en Français et Jing en Chinois. On espère que la langue des signes l'aidera à faire des correspondances.

 

 

 

Pour finir, as-tu une anecdote à nous raconter ?

 

Oui, lorsqu’il pleure et qu’il n’a ni faim, ni que sa couche est à changer… on utilise une technique un peu étrange… on fait des vocalises, une sorte de « ÔMMMM » comme les bouddhistes. En moins d’une minute il est apaisé et dort. C’est juste magique, nous partageons cela avec nos amis qui viennent aussi d’avoir un bébé et cela fonctionne aussi pour eux !

 

 

 

 

Un grand merci à Benjamin ainsi qu’à Jing d’avoir accepté de partager leur expérience de rentrée dans la parentalité.

 

Un petit Louis à qui je souhaite le meilleur, je n’ai aucun doute sur l’éducation bienveillante qu’il va recevoir avec la richesse multi culturelle qui lui est offerte.

 

Je vous donne la parole, si vous aussi avez envie de partager votre expérience, vous pouvez commenter cet article.

 

 

Vanessa pour Les ouvrages d'Antonine

 

 


Article précédent


  • Ingrid de Nardi le

    Félicitation aux parents, bienvenue Louis, je vous souhaite une belle aventure dans la parentalité ;-)

  • mamie le

    Beau témoignage !!!
    Je pensais que ce serait eux les témoins pour cette publication.


Laissez un commentaire